Problèmes de peau courants des chats siamois et comment les prévenir

Problèmes de peau courants des chats siamois et comment les prévenir

Saviez-vous que les chats siamois passent généralement 50 % de leur temps à se toiletter lorsqu’ils sont éveillés ? Bien sûr, nous savons tous que les chats dorment beaucoup. C’est presque leur passe-temps favori. Ils ne peuvent pas vivre sans leurs siestes. Cependant, le toilettage est également extrêmement important pour eux. C’est ainsi qu’ils gardent leur pelage propre et sans odeur. De plus, lorsqu’ils chassent, si leur pelage est sans odeur, c’est presque comme s’ils étaient invisibles pour leurs ennemis.

Cependant, il existe des problèmes de peau courants chez les chats siamois que vous pouvez observer de temps en temps. Vous pouvez constater que votre chat a la peau galeuse ou que son pelage est rêche ou manque de l’éclat habituel – dans ce cas, vous devez déterminer le problème sous-jacent. Si vous n’y parvenez pas, emmenez-le chez le vétérinaire. Les maladies de peau sont un indicateur que quelque chose ne va pas. Elle peut même indiquer un problème médical.

Maladie de la peau

Si vous trouvez que la fourrure de votre chat a l’air étoilée et terne, c’est un signe qu’il ne s’est pas toiletté correctement. Si la fourrure du chat est emmêlée, c’est peut-être le signe qu’il ne se sent pas bien aujourd’hui et qu’il n’a pas envie de faire sa toilette.

Voici quelques facteurs qui pourraient nuire à son hygiène et entraîner une peau grasse, sèche ou squameuse :

  • Obesity : Le chat a pris de l’embonpoint et développé une trop grande circonférence, ce qui réduit son accès autour de son corps.
  • Mal de dents : Lorsqu’un chat a des problèmes d’hygiène buccale, il trouve sa toilette très douloureuse.
  • Maladie : Si le chat ne se sent pas bien ou est nauséeux, il ne voudra pas faire sa toilette.
  • Arthrite : La douleur et la raideur des muscles peuvent rendre les déplacements difficiles pour un chat.
  • L’anxiété : Si un chat est stressé ou effrayé, il peut se toiletter de manière excessive. Il s’agit d’un mécanisme d’adaptation qu’il utilise pour se réconforter. Cela peut entraîner une perte de poils et des lésions cutanées, donnant à la peau du chat un aspect inégal.

La meilleure façon de prévenir ces problèmes est de traiter la cause sous-jacente. Ainsi, votre chat recommencera à se toiletter.

Problèmes de peau courants des chats siamois et comment les prévenir

Si la peau de votre chat n’a pas l’air lisse et brillante, il y a un problème. Voici quelques maladies de peau courantes auxquelles votre chat peut être confronté :

  • Ecailles
  • Pellicules
  • Plaies
  • Ulcères
  • Croûtes
  • Rougeurs
  • Démangeaisons
  • Perte de poils
  • Graisse

Tous les points ci-dessus sont des problèmes de peau courants chez le chat siamois. Il est très important de garder un œil sur les symptômes pour éviter des complications supplémentaires. Les signes ne confirment pas toujours la maladie ; il est donc indispensable d’emmener votre chat chez le vétérinaire pour déterminer le problème exact.

Le vétérinaire commencera par examiner votre chat pour détecter les affections et maladies suivantes :

1. Maladie parasitaire de la peau

Le vétérinaire commencera toujours l’examen en vérifiant si votre chat a des parasites de la peau. Ces minuscules créatures vivantes provoquent de nombreuses démangeaisons et rendent le chat mal à l’aise. Ils se trouvent à la surface des cellules de la peau et sucent le sang du chat. Avec le temps, cela entraîne des plaies et des croûtes.

L’un des exemples les plus courants de maladie parasitaire de la peau est la dermatite allergique aux puces. Vous saurez si votre chat en souffre si vous remarquez des saletés de puces en même temps que l’apparition de petites croûtes sur la peau. Cette maladie peut sembler déroutante. Cependant, pour la décomposer, il faut savoir qu’à cause de la salive des puces, le système immunitaire du chat est perturbé, ce qui entraîne l’apparition de nombreuses petites croûtes sur la peau. Une seule piqûre de puce fait apparaître une armée de petites croûtes sur la peau du chat.

Certains des parasites externes les plus courants sont :

– Les poux

– Les puces

– Les Cheyletiella (acariens pelliculaires)

– Les Demodex

Les acariens de la moisson

Si votre chat a des parasites cutanés, vous devez vous en débarrasser le plus rapidement possible. Sinon, ils peuvent commencer à affecter sérieusement la santé de votre chat. De plus, ces puces peuvent également se fixer sur d’autres animaux domestiques dans votre maison. Une fois qu’elles seront parties, vous remarquerez vous-même le changement de la peau et du comportement de votre chat.

2. Maladie allergique de la peau

En général, les chats ne sont pas différents des êtres humains. Eux aussi sont allergiques à certaines choses et ne supportent pas d’être dans le même espace qu’elles. Ils peuvent être allergiques à une certaine odeur, à la poussière ou même à un certain type de nourriture.

Comme mentionné précédemment, les parasites de la peau peuvent également déclencher des réactions allergiques. Par conséquent, vérifiez toujours si votre chat a des parasites s’il est confronté à une réaction allergique. C’est important avant d’examiner le chat plus en détail pour éviter un mauvais diagnostic.

Si votre chat a une allergie alimentaire, vous remarquerez que sa peau devient douloureuse. Pour résoudre ce problème, vous devrez changer sa nourriture, et la douleur disparaîtra d’elle-même.

Dans certains cas, l’allergie n’est pas reconnue. C’est un problème en soi. Cependant, dans ces cas, on donne généralement au chat des médicaments qui aident à soulager les démangeaisons en engourdissant son système immunitaire. Il peut s’agir d’une solution temporaire.

3. Infections cutanées

Avec les animaux, c’est une tâche difficile de les garder en sécurité et de s’assurer qu’aucun dommage n’est causé à leur peau. Cependant, tout dommage causé à la peau laisse entrer les bactéries et entraîne une infection.

Lorsque vous voyez quelque chose qui ressemble à une plaie enflammée et qui peut libérer un écoulement jaune, il s’agit certainement d’une infection bactérienne. Vous devez immédiatement emmener votre chat chez le vétérinaire pour le faire soigner. Si vous lui donnez un bon bain d’eau salée, il pourra se sentir apaisé pendant un moment, mais un traitement médicamenteux approprié est essentiel.

La mauvaise nouvelle est que les infections cutanées ne se limitent pas aux bactéries. Il existe de nombreuses autres infections cutanées comme les teignes. Elles se propagent très rapidement et peuvent être détectées par les taches chauves sur la peau du chat, qui s’étendent avec le temps et deviennent de plus en plus douloureuses. Vous devez également faire attention lorsque vous examinez votre chat pour une infection fongique, car elle peut se propager et vous infecter également. Le traitement de l’infection fongique consiste généralement en un médicament antifongique et un shampooing pour le chat.

4. Cancer de la peau chez les chats

Le cancer de la peau est une chose alarmante en soi. Chez les chats, il est très rarement observé, mais lorsqu’il l’est, il peut être extrêmement dur.

L’un des cancers de la peau les plus courants est le carcinome épidermoïde. Ce cancer a un impact sur la couleur de la peau du chat, et on observe un manque de pigment sur les oreilles, les lèvres et le nez du chat. Vous remarquerez que certains chats blancs ont les gencives et les paupières roses – il s’agit d’une carence en mélanine. Il s’agit d’un pigment protecteur et, en raison de cette carence, un cancer de la peau est susceptible de se produire.

Les chats blancs doivent faire l’objet de soins particuliers. Évitez toute exposition inutile au soleil, sinon la peau s’abîmera, ce qui entraînera un cancer de la peau. Si vous avez un chat siamois, surveillez toujours les éventuelles rougeurs sur sa peau. On trouve également de nos jours des crèmes solaires sans danger pour les animaux de compagnie – vous pouvez les utiliser si votre chat aime passer du temps dehors au soleil.

Les vétérinaires suggèrent des opérations chirurgicales pour les cancers à un stade précoce, ce qui élimine les signes de propagation du cancer et son évolution vers une forme agressive.

Traiter l’acné du chat

Tout comme les humains, les chats peuvent souffrir d’acné. Elle se manifeste généralement autour de la bouche ou du menton, mais on peut la trouver partout sur le corps du chat. Ils peuvent ressembler à la version humaine des points noirs et des points blancs.

Dans les cas graves, votre chat peut commencer à perdre ses poils, et sa peau peut devenir rouge. Il peut même y avoir des croûtes ou des nodules saignants qui se développent avec le temps. Si le chat lèche ou gratte son acné, cela entraînera une infection bactérienne qui peut se propager très rapidement.

Voici quelques conseils pour traiter l’acné du chat :

1. Compresse chaude

Une compresse chaude ou une serviette rincée à l’eau chaude peut aider à réduire le gonflement de la zone acnéique. Cela peut également aider à soulager la douleur ou les démangeaisons auxquelles le chat est confronté.

Il est important de calmer la plaie du chat, sinon il continuera à la toucher avec ses griffes. Si le bouton démange, le chat le grattera sans penser à une éventuelle infection cutanée. Il est important que, en tant que propriétaire, vous gardiez un œil sur lui.

2. Shampooings ou lingettes médicamenteuses

Vous trouverez de nombreuses lingettes et shampooings en vente libre dans votre clinique vétérinaire locale. Ils sont une alternative aux médicaments antibactériens qui sont généralement pris par voie orale pour l’acné du chat.

Votre vétérinaire peut également vous demander d’utiliser un shampooing médicamenteux pendant une certaine période afin que l’éruption disparaisse.

3. Médicaments antibactériens

Si l’infection cutanée est grave, le vétérinaire la traitera avec une pommade antiseptique sans danger pour la peau du chat. De plus, il peut également couper certains poils autour du menton du chat pour éviter toute irritation.

Ne vous inquiétez pas, il s’agit de problèmes de peau courants chez les Siamois, auxquels tout le monde est confronté de temps en temps. Cependant, tant que vous savez comment les traiter et les prévenir, tout va bien !